tears_online Index du Forum
 
 
 
tears_online Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[RAW] texte humain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tears_online Index du Forum -> tears_online -> Textes Rp -> Texte culte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sendhall
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2013
Messages: 91

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 20:38 (2013)    Sujet du message: [RAW] texte humain Répondre en citant

Hiérarchie au sein de l'Empire 






 




- Les traits mauves indiquent une relation étroite entre les personnages occupant les postes, et non un changement de voie possible. 
- Les postes à l'intérieurs des cadres "Bourgade" et "duché" sont liés dans le pouvoir autoritaire. En l'absence de leur supérieur direct, un personnage situé plus haut dans l'une des deux autres branche peut les soumettre à son autorité. (par exemple, en l'absence d'évêque ou prêtre, un dévot doit répondre à l'autorité d'un garde, d'un brigadier, d'un chevalier ou d'un baron. En l'absence d'un baron, le chevalier doit répondre à l'autorité d'un évêque ou d'un brigadier, etc). Les Templier et magiciens sont volontairement exclus de ces cadres. 
- Il pourra être possible à un personnage de la branche militaire de se voir anobli pour ses haut faits exemplaires. (comme ce fut le cas pour le Duc Vassilius de Rune). 
Les Duchés




L'Age d'Or s'est éteint depuis plus de 40 années et les hommes ont survécu non sans mal, leur Empire est réunifié mais bien des sacrifices ont été fait pour y parvenir, leur population étant toujours plus nombreuse et toujours plus gourmande. Les querelles du pouvoir n'ont pas complètement disparues, bien que l'Empereur soit parvenu a éteindre toute menace de guerre entre ses vassaux grâce à son autorité ferme. Pour parvenir à maintenir son pouvoir tout en contentant les élites ambitieuses, il a élaboré à l'aide de son cardinal et de son général une répartition complexe des pouvoir et privilèges, le clergé n'ayant manqué de faire entendre sa voix à ce sujet. 


Ainsi L'Empire Einhasadien d'Elmoraden se compose de différents duchés fidèles au Saint Empereur. Ces duchés sont eux mêmes composés de bourgades. Suites aux réçentes défaites au nord et à Gludio, ainsi qu'à la succession de Heine et de Giran aux Elfes et aux nains, ces duchés furent remaniés et ne se comptent à ce jour plus qu'au nombre de trois. 
Duché de Rune, comprenant la Cité Impériale de Runes et ses territoires. 
Duché d'Aden, comprenant la Cité Impériale d'Aden, la Bourgade du village des chasseurs et leurs territoires. 
Duché d'Oren, comprenant la Cité Impériale d'Oren, Les Bourgades de Dion, de Gludin et leurs territoires. 


Les classes sociales




En dessous du Saint Empereur, à travers tout l'Empire Einhasadien d'Elmoraden, ses duchés et ses Bourgades, Trois classes sociales se répartissent le pouvoir entre elles. Elle sont directement liées avec à leur centre, les nobles. Ces trois classes sociales sont: 
Le Clergé d'Einhasad 
La Noblesse 
L'Armée 


Le clergé d'Einhasad sanctifie les adoubement, les grâces et les nominations des nobles, en plus de surveiller leur bonne foi en Einhasad. Les Nobles mobilisent les armées pour diverses missions. L'armée exécute sa mission sous son propre commandement, statuant elle même des stratégie et des manières. 


A leur côtés, deux classes sociales très particulières se distinguent dans l'ordre impériale, écartées du pouvoir mais ayant leurs responsabilités propres. 
Les Templiers 
Les Magiciens (Conseil des Arcanes) 


Les Templiers ne doivent obéissance qu'au Clergé, qui leur confie des missions de protections de biens, de personnes, et d'intérêts majeurs à l'Empire Einhasadien d'Elmoraden et son Eglise. 


Les Magiciens sont les plus indépendants, leur responsabilité étant de prêter main forte aux besoins de l'armée selon leur capacité. Ils sont jugés comme les êtres les moins vertueux, et souvent accusés par les classes plus dévouées comme désinvoltes dans leur tâche. Souvent pointé à tord du doigt pour avoir prétendument manqué d'implication dans leur tâche. Leur indépendance leur permet de s'en accomoder, bien que la haute noblesse reste présente pour déposséder les fautifs reconnus de leurs biens et privilèges, souvent sous l'intervention calculée du Clergé et des Templiers. 
De la vertu à la liberté


Les templiers




Lorsqu'il choisit cette voie, l'Humain est conscient du sacrifice divin qu'il fera de sa personne pour servir la Lumière. Bien que n'ayant à répondre d'aucune soumission à la noblesse, si ce n'est le respect inflexibles des lois et protocoles, son serment le place sous l'autorité directe du Clergé. Il entrera dans les ordres en tant que Missionnaire, pour parvenir, si Einhasad le veut, au rang de Saint Chevalier, à ne pas confondre avec le titre de noblesse de Chevalier. Le Saint Chevalier fait lui, partie des rangs les plus élevés de l'Empire. 


Le Missionnaire: le premier pas dans les ordres armés du clergé. Sa mission est de suivre les prêtres et d'assurer leur sécurité ainsi que d'exécuter leurs ordres d'intervention 


Le Templier: Le Missionnaire ayant fait ses preuves et ayant été remarqué par l’Évêque de sa bourgade sera nommé Templier. Il est responsable de la sécurité de l'Evêque, de son Temple, et reçoit ses premières missions pour le culte, allant de la participation à des arrestations de Kainistes jusqu'à la sauvagarde de biens, de personnes et d'intérêts mineurs à l'Empire Einhasadien d'Elmoraden et de son Eglise. 


Le Répurgateur: Placé sous les ordres de l'archevêque d'un duché. Il est particulièrement craint de tous. Il est en outre le seul de tout l'ordre à ne pas se voir attribué de mission de protections, mais est le véritable bras armé du clergé, traqueur de ses ennemis. Sa présence est souvent synonyme d'angoissantes investigations. 


Le Saint Chevalier: Seul les plus vertueux des êtres humains peuvent aspirer à ce rang, ils auront accompli toutes leurs missions sans aucune fautes ni écarts moraux. Il deviennent la garde d'Elite du Haut Clergé, les champions du culte. 
De la vertu à la liberté


Le clergé




Inciter les Elites à persécuter les Kainistes et Shilenistes. 
Démasquer les corrompus. 
Veiller à ce que les peuples humains soient éduqué dans le respect et la dévotion à Einhasad et à ses préceptes. 


Telles sont les priorités du Clergé. Pour y parvenir, ils s'appuient essentiellement sur le droit d'approbation aux attributions des status de la noblesse. Chacun, à son échelle veille sur les nobles. Lorsqu'un Clerc constate un écart d'un noble, il en réfère à un membre du clergé placé plus haut que l'individu. Ce haut placé usera alors de son influence auprès des nobles proches de lui pour que l'individu soit justement rappelé à l'ordre et, si nécessaire, évincé. Le clergé ne recule devat aucun argument pour anéantir toute fumée hérétique ou blasphématoire de l'Empire. En dehors de cela, le clergé à en charge l'éducation fondamentale de la jeunesse, et dirige écoles et orphelinats à travers les duchés de l'Empire Einhasadien d'Elmoraden. Il organisent bien entendu également des messes et rituels pour maintenir les bénédictions d'Einhasad au peuple Humain. L'humain cherchant cette voie pieuse étudiera les textes avant d'être accepté comme dévot. La plus haute autorité du clergé de l'Empire est le seul et unique Cardinal, élu parmi les Archevêques. 


Dévot: Il assiste les prêtres de sa bourgades. Il apprend à convaincre les âmes faibles à se maintenir dans le droit chemin de la Lumière et apprend à accomplir les Rituels. 


Prêtre: Première véritable responsabilité dans l'ascension, il est chargé de sanctifier l'adoubement d'un Ecuyer au rang de chevalier, souvent sous l'approbation préalable de son évêque, mais cela n'est, dans la théorie pas nécessaire. Il devra ensuite veiller à maintenir les chevaliers sur le droit chemin, tout en dispensant des cours de textes et de lettres aux écoles, et en veillant sur le bien être des orphelins recueillis. A ce stade, le prêtre comprend souvent que sa voie occupera une large partie de son temps, les ambitions extérieures se détachent lentement de lui. Il dispose de missionnaires armés dévoués à lui. 


Évêque: Un évêque est le responsable de la mission du clergé dans une ou plusieurs bourgades. Il n'est pas toujours seul. Il nomme les Prêtres et les Templier, sanctifie les chevaliers recevant le titre de Baron. Il veillera aussi à la bonne foi de ce dernier. Il dirige également écoles, orphelinats, Temples et Templiers placés sous son autorité. Il est la plus haute autorité du clergé encore proche du peuple. 


Archevêque: L'archevêque sanctifie toute ascension de membres de la noblesse de rang de Comte à celui de Duc. Il représente l'autorité religieuse à travers le duché. Il nomme les évêques, les répurgateurs et les Saints chevaliers et leurs attribue leurs missions. Il inspecte les paroisses de Bourgades et veille sur la bonne foi de l'ensemble de l'élite ducale de manière générale. Il jouera parfois d'intrigues pour éviner les déviants trop éloignés de son influence parmi l'armée et les académies de magie. 


Cardinal: Il n'y a qu'un Cardinal dans tout l'Empire, celui ci est élu parmi les Archevêques entre eux. Il sanctifie le couronnement du Saint Empereur dont il est un conseillé, et assure la bénédiction d'Einhasad à ce dernier et à son Empire. Il est responsable devant l'Empereur des agissements du clergé et des Templiers et veille donc sur leur bon fonctionnement 
La Noblesse




Au centre du pouvoir de l'Empire, il sont le liens entre le clergé, l'armée, l'Empereur et les cités. Devant permettre au culte d'Einhasad d'accomplir sa mission sans obstacles, de mobiliser, répartir et déployer les armées pour défendre les frontières de l'Empire, d'établir les lois des villes, de veiller aux besoin des populations de leurs terres et à leur sécurité, le tout en faisant exécuter aussi les ordres de l'Empereur. Toutes ces relations leurs demandent des facultés diplomatiques aiguës mais leur accorde le plus confortable niveau de vie de l'Empire. Et le pouvoir entre leur main en fait des proies tentantes à la corruptions. Il n'est pas rare de rencontrer un noble plus attaché à ses privilèges qu'au sort d'autrui. Mais il est un serment qu'ils tiennent par dessus tout, celui de loyauté à l'Empereur. Et celui ci a une exigence qui résonne bruyamment, leurs querelles ne peuvent sous aucun prétexte être motif de combat au sein de ses terres. 


Les liens du sang sont bien sûr particulièrement protégé dans la noblesse, mais le droit de regard du clergé sur les attributions des titres contraint malgré tout le sang bleu à prouver ses talents. Heureusement les nobles ont le confort et les moyens d'offrir à leur descendants une éducation de circonstance, et quelques dons aux temples délibérément dévoilés font toujours bel argument de bonne foi pour la plupart des clercs. Cependant, les roturiers suffisamment ambitieux, bons élèves et ambitieux peuvent aspirer à cette voie. Ainsi si le parcours peut sembler impossible entre le rang d'Ecuyer et celui de Duc ou même d'Empereur, il reste théoriquement réalisable en vigueur des lois établies. 


En effet, toute ascension est possible. La couronne de l'Empereur étant remise soit par testament sanctifié par le cardinal, soit par élection du cardinal et du général d'armée parmi les ducs. 




Écuyer: L'humain de bonne famille, de bonne éducation et pris en charge par un chevalier sera gracié du titre d’Écuyer. Il se peut cependant que le chevalier ne fasse pas cas des origines ou de l'éducation de son écuyer. Dans tous les cas, l’Écuyer sera un élève soumis au chevalier, dont il devra apprendre les talents pour être adoubé avec la bénédiction d'un prêtre. Il étudiera donc les us et manières de langages, de diplomatie, mais développera tout autant un sens de la foi irréprochable. 


Chevalier: Le premier rang noble à responsabilité. Le chevalier est sanctifié par un prêtre, et ce derniers et ses confrères surveilleront ses écarts. Il a l'autorité pour déployer des gardes lorsqu'il le juge nécessaire, mais ces derniers resteront sous le commandement de leur brigadier ou feront selon leur propre reflexion pour remplir la mission confiée par le chevalier. Ce dernier à aussi un devoir de protection envers le peuple, il est donc souvent à même de se battre, que cela soit par les armes ou la magie. Parfois, un ensorceleur de l'Empire soutient l'une de ses tâches. 


Baron: Le baron est responsable d'une bourgade, une portion de territoire au sein d'un duché. Il dispose parfois d'un château, mais souvent il se contente d'un simple demeure dans le fief du duché. Son titre est sanctifié par un évêque, ce dernier et ses confrère veillent à sa bonne foi. Il mobilise gardes et brigadier pour faire respecter ordre et sécurité dans sa bourgade. Il est parfois épaulé par un académicien, un magicien de l'académie ducale de magie. Il est responsable de surveillance, et dois alerté la haute noblesse de tout danger apparent. 


Comte: Premier pas dans la haute noblesse, sanctifié par un archevêque qui veillera à sa bonne foi, il est intégré aux affaires de tout le duché. C'est le duc qui lui désigne ses obligations, devoirs, droits et privilèges. En effet, ce statu ne dispose d'aucune clarification juridique, si ce n'est qu'il est le dernier héritié légitime du duché si le duc et les éventuels marquis venaient à disparaître. 


Marquis: Dernier pas avant le titre de duc, sanctifié par un archevêque qui veillera à sa bonne foi, il est intégré plus intensivement dans les affaire du duché que le comte. C'est le duc qui lui désigne ses obligations, devoirs, droits et privilèges. En effet, ce statu ne dispose d'aucune clarification juridique, si ce n'est qu'il est le premier héritié légitime du duché si le duc venait à disparaître. 


Duc: Il répond directement à l'Empereur de ses gestes, et reçoit ses seuls ordres de lui. Il est sanctifié par un archevêque lorsqu'il reçoit son titre, qui veillera à sa bonne foi. Il est responsable de son duché, c'est à dire, du bon confort du clergé dans sa mission, de la défense de ses frontières, de l'ordre, des lois, du niveau de vie et de sécurité de sa population. Il est épaulé continuellement par un conseillé impérial issu des plus hautes autorités des ordres des arcanes. Il peut mobiliser un commandant et son armée, voir plusieurs. Souvent ses armées disposent de puissants mages de guerres. Il fait partie des prétendants à la couronne Impériale lors du décès de l'Empereur. 
L'Armée




L'armée est une branche à part entière recevant ses ordres de missions de la noblesse et les exécutant de manière indépendante. Les officiers conduisent les hommes d'armes et jugent d'eux même les méthodes et stratégies nécessaires à leur réussite. Cela permet de préserver les commandements aux mains des hommes expérimentés, sans que la noblesse ne puisse jouer aux apprentis stratèges et sacrifier par là inutilement des vies. L'Empereur reste son chef suprême. Constitué exclusivement d'individus expérimentés au combat, on distingue les garnisons de Bourgades et les Forces Impériales réparties sur les différents duchés. Du Milicien au Général, les échelons sont nombreux, chacun ajouté de Gloire et d'Honneur. 


Le Milicien: Le citoyen désireux de prendre les armes pour la gloire de l'humanité, la reconnaissance des faits d'armes, ou pour le combat peut intégrer la milice s'il rempli les conditions physiques requises. Le Brigadier de sa Bourgade est responsable du recrutement de la milice et leur inculquera la discipline. Le Milicien est aux ordres de la garde, qui lui enseignera les rudiments du métier de gardien de l'Ordre. Ils peuvent être mobilisés par la noblesse pour renforcer les rangs de l'armée lors de batailles. 


La Garde: Les gardiens de l'Ordres dans les fiefs et Bourgades des duchés. Les Gardes ont autorité sur les citoyens dans leur mission. Il reçoivent occasionnellement le soutient d'un ensorceleur de l'Ordre des Arcanes les situations les plus délicates. Ils peuvent être mobilisé par un chevaliers et sont commandés par un Brigadier. 


Brigadier: Le Brigadier est le premier statu d'officier de l'armée. Il est nommé par le Baron de sa Bourgade parmi les gardes les plus exemplaires. Il fait office d'autorité pénitentiaire, de garant de la la discipline, de recruteur et d'instructeur. Il nomme les miliciens qui accéderont au grade de Garde. 


Fantassin Impériale: Infanterie principale de l'Armée Impériale. Le fantassins est formés pour les batailles. Bien que la sécurité des Bourgades ne le concerne plus, il est utilisé pour le maintient de l'ordre du Duché lorsqu'une Bourgade perd le contrôle de sont territoire. Recevant ses ordres du Capitaine Impérial, il a autorité sur le brigadier lorsqu'il est en service de mission dans la Bourgade. Les fantassins sont mobilisés par la Haute Noblesse. Des mages de Guerres issus de l'Ordre des Arcanes les soutiennent régulièrement dans les combats tout en restant indépendants. Il portent les couleurs de leur duché en plus des emblèmes Impériaux. Ils sont recrutés par les capitaines parmi les gardes et brigadiers méritants des Bourgades. 


Le capitaine: Officier directe de terrain de l'infanterie Impériale, il reçoit ses missions de la Haute noblesse et de son commandant. Le capitaine inspecte également l'état des corps armés des Bourgades et y recrute les nouveaux fantassins impériaux, dont il devient l'instructeur. Le capitaine est responsable des geôles du duché, où les pires criminels sont envoyés. Les mages de guerres se réfèrent à eux lorsqu'ils interviennent aux côtés de l'Infanterie. Le capitaine est désigné parmi les fantassins les plus méritants par le commandant de son duché. 


Commandant: Il est le responsable du corps d'armée Impérial d'un duché. Il veille à son fonctionnement et s'entretient avec le Duc pour les questions militaires sur les frontières. Il est nommé par le duc parmi les capitaine, et nomme lui même les nouveaux capitaines parmi les fantassins les plus méritants. C'est le grade le plus haut en dessous du général de l'Empire. 


Général Impérial: A la tête de l'armée, sous l'autorité de l'Empereur, se tient le Général Impérial nommé par l'Empereur parmi les commandant les plus méritants. Il est responsable de toute l'armées, de ses victoires et de ses défaites, de sa discipline et de ses écarts. Il n'obéit qu'à l'Empereur, et peut décider de la mobilisation des forces d'un duché sans l'accord d'un duc. Faute d'Hériter testamentaire au trône impérial, il désigne en accord avec le cardinal un nouvel Empereur parmi les ducs. 
L'Ordre des Arcanes




Ordre puisant ses origines et ses sommets à la Tour d'Ivoire, ne cherchant qu'à assimiler toute forme de magie autour du continent, afin de développer les plus puissantes énergies synonymes selon eux de seules véritables valeurs finalement décisives du destin du monde. Les mages pourraient être perçus comme des personnages solitaires, désinvoltes, égoïstes, et pire, sans foi, s'ils ne mettaient pas, dans les moments critiques les plus judicieux, leurs services aux bénéfices de l'Empire Bien souvent ils ont sauvé l'humanité du désastre, et aussi souvent ils ont corrompu les terres dans leurs expériences sordides. Ils sont le pouvoir destructeur aux mains de l'Empire, plus proches de Gran Kain que d'Einhasad selon beaucoup. Ils sont la parfaite symphonie de l'humanité; nuisibles, assoiffés, érudits, déterminés et indispensables. Jalousés du Clergé, sollicités de la Noblesse et approuvés de l'armée. 


L'Ordres des Arcanes accueille tout individus prédisposé à la magie et dont la foi ne freine pas la contribution au progrès. De la guilde de magie, de l'académie jusqu'au conseil de la tour, bien des preuves de talents sont à présenter. Cependant ils sont volontairement écarté du pouvoir car ceux d'entres eux franchissant les limites tolérées par la noblesse sont réduits, souvent trop tard, à vivre exclus des villes. C'est ainsi que l'Empire parvient à préserver son autorité, au prix de l'alimentation de certaines voies Kainistes, refuges de nombreux nécromanciens particulièrement. Le magicien intégrera les guilde locales de magie, et deviendra conseiller au duché à force de travail méticuleux, s'il ne devient pas renégat entre temps. 






Conflit religieux :
Deux cultes ennemis 






La plupart des Humains vénèrent Einhasad, certains qu’elle soit la Mère Créatrice de leur race. D’autres vouent un culte à Gran Kain, qui selon eux serait leur véritable Créateur. Cela crée quelques tensions au sein de la race, les uns voulant prouver aux autres leur vérité. Une minorité d’Humains ne préfèrent pas se mouiller et restent indécis quant à leurs origines. 


Depuis l'Aube de l'Age d'Or, en l'An 1, le culte d'Einhasad est imposé comme religion de l'Empire par Ordre du premier Saint-Empereur Shunaiman. Depuis, de nombreux Empereurs ont manifesté leur loyauté au culte à travers les âges. Les Kainistes ont quant à eux régulièrement été persécutés, ce qui a développé leurs capacités à se maintenir dans l'ombre. L'Empire ne nie d'ailleurs pas leur existence, et des procès d'inquisitions ont confirmé l'infiltration de Kainistes parmi les élites de la noblesse et de l'armée. 


La rivalité, si elle est devenue plus subtile, reste pourtant bien présente. Officiellement, l'Empire impose toujours Einhasad comme seule Déesse légitime des humains, et le clergé, très influent et puissant, veille à dénoncer toute hérésie. 


Les autres races selon eux 






Elfe : Anciens alliés, puis anciens ennemis, les Humains sont divisés concernant les Elfes. Certains les admirent pour leur magie fascinante et leur beauté, d’autres les trouvent lâches et crédules. Relation: Neutre à Bon terme pour les Einhasadiens, Neutre à Méfiante pour les Kainiste. 




Elfe Sombre : Ennemis probables ou alliés selon le courant religieux suivis par les Humains. Relation: Méfiante à Mauvaise pour les Einhasadiens, Neutre à Bon terme pour les Kainiste. 




Orc : Ennemis de toujours. Relation: Mauvaise 




Nain : Respectueux de leur savoir faire, les Humains n’oublient pas le rôle des Nains dans une guerre. C’est pour cela qu’une bonne entente est primordiale. Relation: Bon terme 




Kamael : Race encore méconnue dans son ensemble, les Humains sont certains de pouvoir apprendre à leur cotés. Sans pour autant leur faire confiance, ils restent agréable avec les Kamaels. Relation: Neutre 




Le physique 






De 1m65 à 1m75 pour les femmes et 1m70 à 1m85 pour les hommes. Les Humains possèdent une peau claire, plus foncée en revanche que celle des Elfes Blancs. La couleur des yeux peut être variée, allant du bleu au marron, passant par le vert et le gris. Les guerriers développent une bonne musculature rapidement, contrairement aux mages qui misent tout sur l’esprit. 


La longévité 


Peuple à la durée de vie la plus courte, le Humains arrivent rarement à dépasser 80 ans. La majorité est à 20 ans. 


La reproduction 


D’une facilité déconcertante à se reproduire, les Humains représente le peuple le plus nombreux. Une femme peut aisément avoir plusieurs enfants. Les Humains sont monogames de nature. 


Les croisements possibles 


 






Le chaos explique aux enfants 






Nous allons parler du chaos. Le chaos est un tout homogène soumis à des forces indomptables. Seule les lois physiques qui ont étaient dictées à la création du monde régissent ce chaos, bien que « régir » est un bien grand mot. Pour comprendre ce concept, on expose souvent aux jeunes cette métaphore : Prenez une bassine d’eau, prenez de la terre, mettez cette terre dans l’eau. Mélangez, et attendez. Ce mélange forme le chaos, nécessaire à tout équilibre. Les lois de la nature s’appliquent à remettre tout dans l’ordre, d’une façon complètement aléatoire, inconnue de notre savoir. Ensuite, viens l’équilibre. Si nous retranscrivons cela à notre monde. Cela est plus complexe que cette simple métaphore mais elle permet de bien résumer la pensée Kainiste. La bassine d’eau et la terre, seraient notre monde et la main qui mélange la terre et l’eau, l’Archon. Venant rependre le chaos pour rétablir l’équilibre d’un monde qui est sans cesse remué par des énergies contradictoires et sans équilibre. L’équilibre présent est une illusion. Les dieux se servant de leurs pouvoirs pour maintenir le monde dans l’état qu’ils jugent convenable. C’est un peu comme si des courants d’airs ou des secousses remueraient à peine la surface de l’eau, remettant en place certaines choses mais en déplaçant d’autre. C’est un peu comme si les dieux prenaient les poutres du toit pour remplacer le plancher qui pourrit. 


La magie du chaos


Cours de daemonologie 


Le groupe se déplace en direction de la salle de daemonologie. De la lumière sort du dessous de la porte. Une lumière changeante qui variait du violet au rouge, en passant par le bleu et le vert. Des éclats de lumière s’échappaient des jointures de portes telles des éclairs. Quand les étudiants s’approchèrent de l’entrée, les gonds se mirent à grincer et les vielles planches de chêne qui constituaient le gros de la porte exprimèrent leur douleur en un craquement sinistre et grave. Puis soudain, la lumière s’atténua et la tension palpable dans l’air tomba. La porte s’ouvrit et un être étrange apparu. Il était hideux et rachitique. Le son de sa voix était aigu et il prononçait des paroles incompréhensibles. Derrière lui se tenait un être sombre, encapuchonné et emmitouflé dans un long manteau. Son visage est sombre et froid, sa barbe noire accentuant ses traits sévères de vieux professeur. 


« Prenez place je vous prie, n’ayez pas peur de Jhar, il n’est pas méchant. Bienvenu dans le cours de Daemonologie ou, l’étude des esprits chaotiques. Tout d’abord parlons de ce qu’est un Daemon. Un Daemon est une créature crée par « Père », ils habitent la faille. Il faut savoir que les daemons ont une organisation et une hiérarchie. La même que celle des esprits pour ceux qui ont étudié la magie. En effet, ce sont des esprits, mais des esprits qui vous paraîtrez comme extrêmement malfaisants si vous ne savez pas comment ils fonctionnent. Mais je vous en reparlerai un peu plus tard dans ce cours. Revenons-en à la hiérarchie des daemons. Ils n’appartiennent pas au monde des mortels. Ils ne sont ni mauvais ni bons. Ils sont créés par Gran Kain lui-même pour se divertir à ne pas confondre avec les « Démons », enfant de Shilen. Si une faille venait à s’ouvrir dans le monde des mortels, il n’est même pas sur que ces choses se dirigent vers ce monde tellement leur comportement est chaotique. Il est impossible de prévoir leur comportement mais on peut noter toutefois que ces êtres ne sont pas des enfants de chœur. En effet, même si cela est appelé chaos, il y a tout de même une hiérarchie. 


Je vais vous exposer leur hiérarchie : 


Premièrement, les esprits tourmenteurs ; Esprits inférieurs, aux pouvoirs médiocres. Ils arrivent souvent à s’échapper de la faille pour venir tourmenter les êtres faibles en s’introduisant dans leur esprit. Créant des hallucinations, visions étranges. Appelés aussi Daemon inférieur. 


Au-dessus les esprits malins ; Esprits secondaires, leurs pouvoirs sont de beaucoup, supérieur aux tourmenteurs, ce sont souvent des esprits qui habitent les morts. Appelés aussi Daemon mineur. 


Encore au-dessus, Les esprits Daemoniaques ; Ils peuvent prendre une forme charnelle dans le monde des mortels, mais leurs stabilité est compromise à cause du bouclier étendu pas Shunaiman, sur Elmoreden. 


Et enfin, Les esprit majeurs : Ce sont les esprits les plus élevés. Selon la légende, l’Archon serait habité par les quatre esprits majeurs, c’est de la que viendrait sa puissance. Il y a quatre esprits majeurs : L’esprit du sang, l’esprit du vice, l’esprit du changement et l’esprit de la maladie. 


Parlons de ses quatre Daemons majeurs. Voici le premier, Kraal, Daemon du sang. Il est représenté comme une bête féroce, portant une coupe où du sang coule perpétuellement. Ses esprits serviteurs sont des bêtes sanguinaire et féroce qui habitent généralement les corps des guerriers tombés aux combats, ou pour les plus puissants d’entre-eux, qui arrivent à percer la réalité et à se matérialiser, sont sous la forme d’armure de métal ensanglantée. Kraal est le gardien du marteau de Gran Kain. Il devra le donner à l’Archon quand il viendra se présenter à lui. 


Vialpha, esprit du vice. Il ou elle, on ne sait pas vraiment. Vialpha est représenté comme un croisement entre une femme et un homme. Il est entouré d’une myriade de courtisanes et de jeunes hommes. Vialpha est souvent représenté dans des scènes de luxures et de débauches. On raconte que les esprits de Vialpha ont un pouvoir d’attraction très fort. 


Iramneun, esprit du changement. La réalité n’est rien pour lui, il la transforme à volonté. Il est souvent appelé Prince du changement. Faire appel à sa volonté est très risqué car sa magie est corruptrice, et votre apparence pourrait en être à jamais changé. On pourrait l’apparenter au hasard. Gran Kain lui a donné le don de la magie noire. Il est le gardien de la connaissance du chaos. Il aurait comme mission de donner la connaissance du chaos à l’Archon. Il aurait ensuite la possibilité de modifier la réalité afin de créer le chaos et ainsi rétablir l’équilibre. 


Kasha, esprit de la décomposition et de la mort. Il est le côté sombre de la mort, c’est lui qui s’occupe de choisir qui peut mourir ou pas, cela ne veut pas dire que les « jugés » continuent à vivre. Ses sous-fifres sont généralement des esprits qui possèdent les cadavres, les empêchant de se décomposer et les animant. Il est commun aux croyances Orcs. 


Malédiction 




Dans les grandes lignes pour une malédiction qui dur, ne part pas, sauf exorcisme c'est : L'invocation d'un Daemon (C'est bien l'esprit qui parle a travers un portail) Un contact visuel, yeux dans les yeux. (et ça, j'insiste) de la victime et du lanceur L’énergie suffisante (il faut au moins la "magie" de deux mages de "base") 


L'invocation d'un Daemon peut se faire quelques heures avant le contact Visuel. Le Daemon peut être stocké dans : 
Une pierre dite du "vide" ou du néant, le plus simple, efficace. (Les rayonnements de la pierre de vide (ou aussi appelée pierre de néants) sont facilement stoppable par un tissu épais 
L'esprit du lanceur (mais très risqué) (impossible à détecter durant les trois premières heures de stockage, ensuite le porteur ce met peu à peu à rayonner de magie noire, facilement détectable par un prêtre ou un inquisiteur) 
Dans un médaillon fait d'un métal suffisamment résistant pour supporter la présence d'un Daemon (minimum Argent, et travaillé de quelques symboles magies si possible) (difficilement réalisable mais très discret) 
Dans l'aire pour les plus robustes des mages. (Cela implique un grand rayonnement de magie noire, facilement détectable par des inquisiteurs ou des prêtres) 




Pour finaliser le rituel, un simple contact visuel franc, droit dans les yeux, et prononcer la fin du rituel et le Daemon s'infiltre dans l'esprit de la victime. 


La victime ne s'en rend pas compte surtout et, étrangement, ne se souvient pas du contact visuel avec son lanceur. Si toute fois il a bien dosée la magie pour traverser les défenses magiques de la victime. 


Trop de puissance, on veut enfoncer un cloue dans une planche de bois avec un marteau de guerre (ça donne à peu près cette image la,) Bref, le clou explose (l'attache de l'esprit sur notre plan disparait), la planche éclate (son cerveau explose). Pas assez puissant, on veut enfoncer un cloue avec sa main dans une planche de bois. (Ça fait très mal pour le lancer) 
L'Archon 




« Il est dit quelque part qu’un élu viendrait sur cette terre pour dispenser le chaos. Il serait l’Avatar de Gran Kain. Ses pouvoirs seraient immenses, sa volonté sans faille. Il serait capable d’unifier les Kainistes et de bâtir le monde tel que « le père » le voit sans l’influence néfaste des autres dieux. Nous le nommons Archon. A quoi peut-on reconnaître un Archon me direz-vous ? C’est simple, on ne peut pas tant que lui-même ne s’est pas présenté en tant que tel et fait ses preuves. Dans notre histoire, nous avons eu quatre Archons. Igraam, Dasparion, Triol et Icarus. Le dernier que nous connaissons se nomme Icarus mais il a perdu la plupart de ses pouvoirs lors d’un affrontement avec un inquisiteur. 
Organisation de la société Kainiste 




L’organisation de la société Kainiste est pyramidale, basée sur la supériorité des personnes par rapport aux autres personnes. 


Le temple noir : On pourrait apparenter le temple noir à une église. En effet elle a une structure pyramidale basée sur le culte de Gran Kain. Elle a quatre branches qui sont organisées suivant le plan suivant. 






La cabale sombre : La cabale sombre est à la tête du temple noir. Elle réunit les Quatre Pontifes des Daemons majeurs et décide de l’orientation du temple noir. 


Les cardinaux noirs : Ils sont à la tête des cultes épars à travers le continent. Il y en a en général un par ville. 


Prêtes du chaos : Ils sont ceux qui rependent le culte du père a travers le continent. Ils recrutent en général individuellement et regroupe sous leurs coupes les adorateurs de Gran Kain et les moins pratiquant mais néanmoins croyant, réunit sous le terme général de « Kainiste ». 


Disciple du chaos : Assistant des prêtres, ils ont une tache importante en matière d'organisation et d'information pour éviter que le culte ne soit repéré par les inquisiteurs. 


Adorateur du chaos : Croyant dévoué, il est impliqué personnellement dans le culte de Kaine. 


Kainiste : Simple croyant Kainiste reconnue par les autorités Kainistes. 


La légion sombre : La légion sombre est le bras armée de la société Kainiste. Assassins, tueur à gage, spadassins mais aussi une véritable force armée elle est une force tapis dans le vide qui attend le moment pour fraper. 






Juggernaut : Tout en haut de la hiérarchie. Il est généralement fin stratège et bon combattant. Il a sous ses ordres des assassins, des chevaliers solitaires mais aussi une petite armée, qui font de lui un être influant au sein de la communauté Kainiste. 


Chevalier noir : C’est un titre acquis par la force des actes et des convictions. Ils sont en général des lieutenants du Juggernaut et sont chargés de faire exécuter les ordres de ce dernier. Ils ne sont pas nécessairement de lourds combattants en armure, les exécuteurs peuvent aussi acquérir ce titre. 


Exécuteur : Ils sont la partie sans doute la plus redouté des Kainistes. Ils sont passé maitre dans l’art du double (voir plus) jeux, ils maitrisent les poisons et l’art de l’assassinat. 


Soldat du néant : Le nom est explicite, ce sont des soldats qui se battent pour Gran Kain. 


Aspirant : Ce grade est attribué aux écoutants et aux mains noires qui souhaitent accéder au grade d’Exécuteur. Un entrainement poussé leurs est enseigné, si ils survivent, ils ont une chance de devenir exécuteur. 


Disciple du Néant : Cette désignation permet d’englober toutes les personnes qui veulent combattre pour Gran Kain, une arme à la main et faire partit à part entière de la légion sombre. 


Ecoutant : Kainiste activiste, infiltré dans des organisations afin de récolter des informations et créer une seconde identité, pour limiter les soupçons. Ils sont la sources essentiel d’information pour les activités Kainistes. 


Main noire : Coupe gorge, spadassin, petite frappe, mercenaires ils sont ceux qui tuent pour l’argent et partagent les idées de Gran Kain. 


Adorateur : soldat perdue, enfant de Kainiste qui souhaite faire ses preuves dans la légion sombre. Ce grade est celui des recrues qui doivent faire leurs preuves. 




Collège interdit (ou l’académie d’Hardin) 




Le collège interdit est constitué de deux entités plus ou moins liées. En effet, d’un côté, le collège regroupe, classe, traduit, archive le savoir qu’il accumule et de l’autre, il l’enseigne. Les ouvrages les plus sensibles sont gardés par le gardien des sombres savoirs et ne peuvent être consultés que par l’Archichaomancien. 


L’Archichaomancien : Il est l’autorité suprême du collège. Il détient les clefs du collège et des pièces où sont stockés des ouvrages sensibles. Il a accès à un savoir anciens et puissant que beaucoup refusent d’apprendre de peur de devenir fou. Il affecte les postes du collège et fait passer les examens des sorciers pour devenir Chaomancien. 


Gardien des sombres savoirs : Comme son titre l’indique, il est chargé de veiller sur les savoirs du collège. Il détient la deuxième partie de la clef qui permet d’ouvrir les salles des ouvrages interdits. 


Professeur : Ils enseignent le savoir du collège suivant leurs spécialités. 


Chaomancien : Mage qui utilisent presque exclusivement la magie noire et ont un haut niveau de maitrise dans ce domaine. 


Assistant : Ils assistent les professeurs, ils aspirent a la profession d’enseignant au collège interdit. 


Sorcier : Pratiquant de la magie noire enseignée au collège. 


Scribe : En général ce sont des apprentis de chaomanciens qui sont chargés de consigner leurs expériences et leurs savoirs dans des livres. 


Etudiant : Elèves acceptés au collège interdit. 


Apothicaire : Apprentis sorciers qui se destinent à développer une branche peut connus, celle de la médecine par des décoctions et des rituels noirs. 




Le culte d'Einhasad 






Parfaitement intégré dans la société et la politique de l'Empire, le culte trouve également des adeptes parmi les autres races, particulièrement chez les Elfes. Einhasad est en effet reconnue comme Déesse Mère, ainsi beaucoup lui attribue le privilège de la vie. Ses actes ne sont cependant pas inoffensif et les représentant de son clergé mettent en évidence le pouvoir de sa volonté que même Gran Kain ne peut ignorer. Ses envoyé sont largement présents sur le monde, anges supérieurs et inférieurs rappellent sa place. 


Le culte s'attribue trois priorités 
Inciter les Elites à persécuter les Kainistes et Shilenistes. 
Démasquer les corrompus. 
Veiller à ce que les peuples humains soient éduqué dans le respect et la dévotion à Einhasad et à ses préceptes. 


Les préceptes 
La Lumière est la vie, l'obscurité est la mort
Seule Einhasad est Pure et mérite loyauté et confiance absolue
Einhasad est Mère de tout exepté de l'impureté
Fonder son foyer dans la Lumière est un droit, y mettre les moyens est un devoir
S'opposer à la volonté d'Einhasad est lui demander la mort
Les intentions sont bonnes et incertaines. L'obéissance est sûre et vertueuse
Prenez les armes pour défendre Son royaume et Ses innocents
La vie est un privilège. La santé est une responsabilité
La nécromancie est blasphématrice
Vous ne faites pas de compromis, ses messagers vous éclairent




Organisation => ICI 


Messe du culte (Homélie de Dion) 








Le Saint Empire Einhasadien :


Le Saint Empire Einhasadien fut proclamé en l'an 0 de notre aire avec le couronnement de l'Empereur Shunaiman. Il fut le fondateur de la religion Enhasadienne et fut l'un des plus grand mage qu'Elmoraden ait connu. Le Saint Empire Einhasadien est constitué de multiples ordres et institutions indépendantes, réunis sous la coupe de l'Empereur.


Schéma de la structure de l'Eglise
Structure hiérarchique de l'Empire.




Les armées impériales :


C’est la plus importante force armée de l’Empire, elle est composée d’un contingent de soixante milles hommes. Son symbole est le lion, emblème d’Aden, où est situé son quartier général. Son principal lieu de formation est Oren, une place forte en haut d’un rocher, surplombant les camps d’entrainements. L’armée recrute tous ceux qui veulent s’y engager, s’ils respectent l’ordre et la discipline. Le service militaire est actuellement obligatoire et enrôle pendant un an tous les jeunes hommes âgés de dix-huit ans. L’armée regroupe aussi la marine. 


L’armée impériale ce décompose en divers corps nécessaires à son fonctionnement. Ainsi, on peut voir plusieurs catégories de grades : Officiers Généraux, Officiers supérieurs, Officiers, Sous-officiers, Soldats. 
Ses grades ce décomposent en galon, qui peuvent s’acquérir suivant divers moyens : l'école militaire, le mérite, l'ancienneté, et le concours. 
Explications des grades et hiérarchie :


Officiers Généraux (ou Général d’état-major) : 
Ce sont, pour la plupart des vétérans qui ont beaucoup de batailles à leur actif. Ils élaborent les tactiques militaires et approuvent les décisions et décrets au sein de l’armée. 


Nous avons ainsi l’organisation suivante :
Amiral / Général d’armée





Officiers supérieurs : 
Meneurs d’hommes émérites, ils sont ceux qui mènent les meilleures escouades de l’armée. Ils peuvent aussi avoir le commandement de troupes plus importantes lors d’assaut ou de défenses. Ils ont sous leurs ordres une dizaine d’homme pour les commandants jusqu'à quelques milliers pour les plus grands colonels. 
Nous avons ainsi l’organisation suivante : 
Capitaine de vaisseau / Colonel
Capitaine de corvette / Commandant








Officiers : 
Chef d’escouade tactique, formateur, conseillers, apprentis tacticiens…
Ils sont le fer de lance de l’armée impériale et constitue le haut du panier des combattants, l’élite des guerriers. Ils sont en général montés en grade à force d’exploits et de courage. 


Nous avons au final l’organisation suivante :
Lieutenant de vaisseau / Capitaine
Enseigne de vaisseau 1 / Lieutenant
Aspirant / Aspirant









Sous-officiers : 
Vétérans, ils sont en générale plusieurs sous les ordres d’un officier et transmettent les ordres que la hiérarchie donne. Ils sont les hommes de terrain, en contact directe avec l'ensemble des troupes. 


Au final, nous avons la hiérarchie suivante :
Major / Major
Premier maître / Adjudant








Soldat : 


Gros de l’armée Impérial, il n’y a pas grand-chose à dire sur eux, si ce n’est qu’il existe plusieurs grades au sein des soldats. Ainsi, voici leur hiérarchie :
Quartier maître 2 / Caporal 
Matelot / Soldat








Chevalier de l’ordre du phénix:


Cet ordre à été fondé en l’an 569 par Joshua d’Aden, dit Joshua le pieu. Cet ordre est un cercle de chevaliers qui voue leurs existence à protéger l’empereur, ils constituent, pour les plus haut gradés, sa garde personnelle, pour les moins gradés, son bras droit. L’ordre du phénix est une confrérie, ceux qui y sont acceptés sont liés par le sang à leurs frères et sœurs, la trahison entraine la mort. La légende voudrait que les plus puissants des chevaliers phénix saurait défier la mort et repousser jusqu’à l’extrêmes leurs limites physiques et mentales. Certaines légendes parlent aussi de phénix parcourant les champs de batailles, embrasant les ennemis de l’ordre. Il est composé aujourd’hui de cinq cents membres. Tous les chevaliers ont le titre de « frère », ils s’hèlent ainsi entre eux, mais ils seront appelé par leurs titre et leurs grade par une personne extérieur. Pour rentrer dans l’ordre du phénix, il faut montrer son courage, sa dévotion et sa volonté. 


Prérequis pour rentrer dans l’ordre du phénix : 
Ce destiné à suivre la voix du phénix, avoir des bases de magie et de combat. 
L’ordre (ou confrérie) du phénix est régie par le code de l’honneur et suit la hiérarchie suivante, Garde phénix, chevalier phénix, paladin, écuyer.
Explication et hiérarchie de l’ordre
A chaque grade hiérarchique est associé un titre qui définit clairement les fonctions du porteur. 


Garde phénix : 
Ce sont les gardes personnelles de l’empereur, ils vouent leurs vie à sa protection et n’hésiterons pas en cas de nécessité à sacrifier leurs vie pour que celle de l’empereur soit sauvé. Un garde phénix peut avoir les titres suivants :
- Chef de la garde : Une seule personne peut avoir ce titre. Ce titre est donné à vie et ne peut être retiré que par l’empereur lui-même ou son porteur, au motif de retraite etc… 
- Garde des coffres : Ils sont affectés à la salle des coffres et veillent à ce que les saintes reliques et les caisses du palais d’Aden soient bien gardés. Ils ont la même place au sein de la hiérarchie que les Gardes rapprochés.
- Garde rapproché : Ils ne quittent les alentours de l’Empereur que sur demande expresse de sa part. 
- Garde du palais : Ils sont les gardes du palais d’Aden et composent la majeure partie des troupes qui occupent le château d’Aden en temps de paix. 




Chevaliers phénix:
Ils sont stationnés au château d’Aden pour la plupart, ce sont des chevaliers hors paires, en général bien plus jeune que les Gardes phénix. Pour leurs formations, ils sont en général disséminés dans tout le contingent de l’armée impérial ou envoyé en mission pour chercher des reliques liés au saint empire de Shunaiman.


Voici les différents titres que peuvent avoir les chevaliers phénix :


- Frère capitaine
- Frère chevalier
- Frère 


Ensuite vient les écuyers, le plus souvent sous la coupe d’un garde phénix. Il y a peu de choses à dire hormis leurs dévotions et leur jeune âge.








L’ordre des mages impériaux. 


L’ordre des mages impériaux est un vielle ordre, sa date de création est inconnue des historiens mais on la situe à plus ou moins vingt ans après le couronnement de Shunaiman. Cet ordre est indépendant aux mages de la tour d’ivoire. Ils sont les conseillers des cours de l’empire dans tous ce qui attrait à la magie. Ils sont peut, environs une dizaine de membre et une trentaine d’apprentis. Leur ordre est basé à Aden, à l’académie de magie. 


Ils sont soumis aux lois de l’empire mais jouissent d’un statut particulier qui leurs permet d’avoir accès à certains savoirs auquel l’église ne permettrait pas d’accéder. Cet ordre est un peu mystérieux mais l’église à un droit de regard sur leurs actions. 


L’ordre des mages est regroupé selon la hiérarchie suivant : 
Mage de la couronne, mage de la cour, apprentis mage de la cour, assistant.


Prérequis: Avoir de bonnes connaissances en magie, avoir fait ses preuves devant le cercle des mages de la cour. C'est un ordre élitiste qui ne prend que les meilleurs. Ce qui explique leurs positions un peut particulière et le peut de grades.




Hiérarchie et explications des grades : 


Mage de la couronne : 
Grand maitre de l’ordre des mages impériaux, il régit l’ordre et conseil l’empereur en personne. Il ne rend de compte qu’a l’empereur et choisit qui rentre ou pas dans l’ordre des mages. La tradition veut que le Mage de la couronne choisisse son successeur, et qu’il soit le précepteur du prince s’il est en âge de l’être. 


Mage de la cour :
Mage installé au sein d’une des cinq cours impérial (Aden, Rune, Oren, Gludin, Village des chasseurs) Ils conseillent tous les nobles qui viennent le voir et est le conseiller magique du duc ou conte. 


Apprentis mage de la cour : 
Ce sont les élèves qui assistent les mages de la cour. Ils doivent suivre néant moins des cours avec le Mage de la couronne pour finir leurs études et devenir ainsi, aspirant Mage de la cour. 


Assistant : 
Ils assistent les mages de la cours, en général ils sont à Aden dans le bâtiment des Mage impériaux a parfaire leurs art, apprendre des connaissances, ranger la bibliothèque etc…




Hôtel des invalides :
C’est ainsi qu’on nomme les hôpitaux qui ont étaient créés par Baium pour ses armées. Depuis, l’institution est resté et est un service rendue publique. 


Ils fonctionnent selon une hiérarchie qui se rapproche de celles de l’armée, bien que moins stricte. 
Cette hiérarchie est la suivante, directeur d’hôpital, chirurgien, docteur, infirmier, assistant, interne.
Nul besoin d’expliquer les grades, ils s’expliquent d’eux même.




L'église Einhasadienne: 


L'église Einhasadienne, fondée par Shunaiman lors de son accession au trône n'à pas trop bougé en thème d'organisation. Elle est basée a Aden, dans la cathédrale. Dans cette cathédrale réside le grand pontife et l’archevêque d'Aden, principaux acteurs de l'église. L'église d'Einhasad est une institution assez conséquente dans l'Empire. Elle à une emprise moral sur les citoyens de l'empire et contrôle les bonnes meurs et le bon respect du culte. Elle à sa propre force armée (bien que peut conséquente en face de celle de l'empire en terme de militaire.) 


Au sommet de la hiérarchie de l'église, nous avons le "Grand pontif": 


Il est considéré comme l'élut d'Einhasade et son messager ici sur terre. Il célèbre la naissance, le mariage et l'enterrement de l'empereur, de sa femme et de son fils. Il a l'importance d'un Duc


Ensuite vient les trois archevêques 


Un pour Dion, un pour Aden et un pour Oren. Ils font en sortes que les lois divines et la parole divine soit appliquées. Ils célèbres les mariages, les naissances et les enterrement de la plus haute importance (Duc). Il a l'importance d'un Conte


Ensuite les cardinaux


Ils sont chargés de recevoir les rapports, faire les rapport, d'organiser toute la vie religieuse de l'église (le bâtiment) et en sont les responsables des religieux affecté à l'endroit (Dion Aden Oren). Ils celèbre les mariage, naissances et enterrement très important (Maréchal, marquis, conte) Ils peuvent faire office de juge en cas de litige sérieux. (il a l'importance d'un marquis)


Ensuite vient les évêques


Ils célèbres les mariages, les naissances et les enterrement important (Officier général, officier supérieur et grade du même rang.) Et célèbre les messes les plus importantes. Ils peuvent faire office de juge en cas de litige important. (Il a l'importance d'un Chevalier de la couronne) 




En dessous les prêcheurs, les prêtres, les diacres et les prieurs eux ce consacre au peuple, servant de juge, confesseur. Ils sont inscrit dans la vie de tous les jours au seins de l'empire et sont respectés. 






L'inquisition:


Sous les ordres directe du grand pontife, l’inquisition a vus le jour presque dix ans après la création de l'église, toujours sous la volonté de l'Empereur Shunaiman. 


Elle n'à de compte a rendre qu'au Grand pontife et à l'Empereur. 


Elle est composée par le tribunal de l'inquisition qui comporte trois grand inquisiteurs. 


Ses trois grands inquisiteurs jugent les grands cas d'hérésie et enquête dans le plus grand secret, via un réseau d'homme de main et d'espion les fait et gestes des citoyens. 
Un Grand inquisiteurs peut réquisitionner un détachement de l'armée grâce a la loi divine. Cette loi dit: En son nom, tu prendra la tête de son bras armé et pourfendra ses ennemis. 
Un Grand inquisiteur peut prendre le commandement d'une armée si le tribunal lui en donne le droit. Les grand inquisiteurs ont le statuts des marquis. 


En dessous des Grand inquisiteurs ce trouvent les inquisiteurs. Ils mène et dirigent les enquêtes dites de "foi". Ils traquent les hérétiques et les traînent devant le tribunal de l'inquisition.
Un inquisiteur à le droit de vie ou de mort sur quelqu’un s'il est pris en flagrant délie d'Hérésie. Ils sont craint, voir même fuit quand leurs visages sont connus. Seul les plus doués d'entre les investigateurs arrivent à faire preuve des compétences nécessaire pour remplir le poste. Un inquisiteur ont le grade de commandant dans l'armée. Ils sont tout a fait habilité à commander un détachement de troupe si le tribunal de l'inquisition lui en donne le droit. 




La force d'investigation de l'inquisition réside aussi sur les répurgateurs. Ils sont infiltrés dans la population et on une fausse identité pour la plupart, ils traquent et dessellent les moindres traces d'hérésie autours d'eux. Les répurgateurs sont des traqueurs sans relâches. Ils subissent un entrainement poussé pour résister à la corruption et aux charmes des Kainistes. Ils ont le stade de capitaine dans l'armée et peuvent commander un bataillon de soldat. 


Les frères chevaliers et les Paladins sont au service des inquisiteurs. Ils sont la force armée de l'inquisition et viennent arrêter les hérétiques quand une force armée est de mise. Ils ont subit en général des entrainement poussés concernant la résistance a la magie.


Vient ensuite les hommes de mains, qui s'occupent des petites affaires d'hérésie, de construire les bûcher et exécuter les ordres qui viennent d'en haut. 




L'église est aussi constituée d'ordres de moines mineurs qui vivent reclus mais qui ne sont pas sans importance car détenteur de certains savoirs. 


Il y a les sages qui dirigent le monastère et dirigent les moines, vient ensuite les personnes qui veulent rentrer dans cette communauté, que l'ont nomment "Estudiantins". Un moine, une fois son cheminement spirituel avancé peut embrasser la carrière de l'église. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Sep - 20:38 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tears_online Index du Forum -> tears_online -> Textes Rp -> Texte culte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com